Côté santé

La révolution industrielle de 1850 a amené des changements considérables dans notre alimentation avec, comme résultat, une augmentation des graisses totales sous forme principalement de graisses saturées, une réduction importante des acides gras polyinsaturés et particulièrement des acides gras polyinsaturés Oméga 3

Ce changement dans notre alimentation a provoqué un bouleversement dans la composition des graisses de réserve et de structure chez l’homme avec de telles conséquences que nous pouvons parler aujourd’hui de mutation adipeuse ayant entraîné l’apparition de nombreuses maladies modernes associées à l’inflammation.

Heureusement, cette mutation est réversible contrairement aux mutations génétiques dues aux radiations ou aux produits chimiques.

Il est possible de retrouver la composition naturelle de nos graisses uniquement par une alimentation équilibrée à partir d’animaux bien nourris.

Pour le poisson, il faut privilégier les poissons sauvages avec une préférence pour les poissons marins de petite taille. 

Pour la viande, il faut privilégier les animaux élevés dans les conditions les plus proches de leur état sauvage comme le taureau AOC de Camargue.

Pour les œufs et les produits laitiers, qui proviennent uniquement de l’élevage, il faut choisir les produits issus de la filière Bleu-Blanc-Cœur qui a mis en place des productions françaises à partir du lin respectueuses de l’équilibre des graisses.

Animaux sauvages / animaux d'élevage

  Taureau AOC de Camargue Bœuf d'élevage
% de graisses 4% 25%
Graisses saturées / Polyinsaturées 1,3 10
Oméga 6 et Oméga 3 1/1 10/1

Le taureau AOC de Camargue représente le profil idéal du ruminant qui a grandi à l’état sauvage sans déséquilibre apporté par l’intervention humaine.

La composition de sa viande et principalement la nature et la teneur de ses graisses sont le reflet de l’alimentation que ce taureau AOC a consommée dans son environnement naturel. 

Nous pouvons présenter la viande du taureau AOC  de Camargue comme une référence nutritionnelle de la viande de ruminants élevés à notre latitude. 

La teneur globale en graisse du taureau AOC de Camargue est 6 fois plus faible par rapport à la viande du bœuf d’élevage et la nature de ses graisses est parfaitement équilibrée avec 10 fois moins de graisse saturée et le juste rapport entre les deux familles d’acides gras polyinsaturés Oméga 3 et Oméga 6.

Cette composition naturelle de la viande adaptée à notre latitude constitue la référence à laquelle la population européenne devrait idéalement revenir pour éviter un grand nombre de pathologies métaboliques d’origine inflammatoire.

 

Thomas Erpicum, Docteur en Biochimie
Tour du Cardinal
13210  Saint Rémy de Provence

Syndicat de défense et de promotion
de la viande AOP Taureau de Camargue
Parc naturel régional de Camargue - Mas du Pont de Rousty - 13200 Arles
04 90 97 93 96 | Plan du site | Flux RSS | Mentions légales | Crédits