Les taureaux en Camargue ont un rôle majeur dans l’entretien des milieux naturels et le maintien de la biodiversité. La spécificité des herbages pâturés confère à leur viande des critères de qualité reconnus : peu de matière grasse, avec un bon rapport entre graisses polyinsaturées et saturées, et une teneur particulièrement intéressante en Oméga 3.

Comme le souligne M. Thomas Erpicum, Docteur en biochimie, notre alimentation a subi des changements considérables en une génération. La qualité et la diversité des produits d’élevages domestiques a été sacrifiée au nom de la productivité.

Ces nouvelles pratiques d’élevages, privilégiant les compléments alimentaires par rapport à la mise à l’herbe, ont eu pour
conséquence une forte augmentation des graisses saturées, une réduction importante des bonnes graisses insaturées et
particulièrement des acides gras polyinsaturés Oméga 3.

Ce changement de mode d’élevage a provoqué un bouleversement dans la composition des graisses de réserve et de
structure chez l’homme à tel point, poursuit Thomas Erpicum, qu’aujourd’hui nous parlons de mutation adipeuse ayant entraîné l’apparition de nombreuses maladies modernes.

Heureusement, il est possible de retrouver la composition naturelle de nos graisses uniquement par une alimentation équilibrée, en consommant une viande issue d’animaux bien nourris. Il faut alors privilégier les animaux élevés dans les conditions les plus proches de leur état sauvage.

La viande AOP « Taureau de Camargue » représente le profil idéal du ruminant qui a grandi à l’état sauvage évoluant librement dans la nature et se nourrissant de végétaux naturellement présents.

La composition de sa viande et principalement la nature et la teneur de ses graisses sont le reflet de l’alimentation que l’animal a consommée dans son environnement naturel.

D’après Thomas Erpicum, nous pouvons présenter la viande AOP « Taureau de Camargue » comme une référence nutritionnelle de la viande de ruminants élevés dans notre région.

La teneur globale en graisse de la viande AOP « Taureau de Camargue » est 6 fois plus faible par rapport à la viande de bœuf d’élevage domestique. La nature de ses graisses est parfaitement équilibrée avec 10 fois moins de graisse saturée et le juste rapport entre les deux familles d’acides gras polyinsaturés Oméga 3 et Oméga 6.

Cette composition naturelle de la viande, adaptée aux caractéristiques spécifiques de notre terroir, constitue la référence à laquelle l’Homme devrait idéalement revenir pour éviter un grand nombre de pathologies métaboliques.

En conclusion, si vous voulez retrouver votre équilibre physiologique et votre poids de forme, choisissez la viande AOP « Taureau de Camargue ».